Oc Aussi

Blog lifestyle Metz : tendances, adresses, cuisine & découvertes

Gand : guide pour passer un week-end réussi !

Avec l’amoureux, nous avons profité du week-end prolongé de la Toussaint pour faire quelques visites. A la base, nous avions choisi Amsterdam mais (comme souvent) lorsqu’on s’y prend en dernière minute il ne restait que des logements qui ne correspondaient pas au budget que l’on s’était fixé. Alors vite changement de cap ou plutôt pas vraiment : changement de destination ! Ce sera donc Gand. En Belgique. Logements, restaurants, visites, shopping… Je vous partage dans cet article les bonnes adresses et bons plans pour un week-end réussi 😉

 

Gand la foisonnante

Mais d’abord, un peu d’histoire/géo. Gand est donc une ville qui se situe dans le pays voisin, j’ai nommé la Belgique. Là-bas, pas loin de 3 langues sont parlées couramment (français, néerlandais et anglais), on parlera donc à tour de rôle de Gand puis Gent ou Genth pour nommer l’agglomération. Ne soyez donc pas déconcerté, il s’agit bien là de la même ville !

Gand

Située en région flamande, la commune de Gand, qui vient du latin Gandia, signifie « confluence de cours d’eau ». En effet, elle est traversée par la Lys, qui est également une rivière du Nord de la France, et un fleuve européen qui traverse pas loin de 3 pays, l’Escaut.

Après Anvers, Gent est en réalité la deuxième ville la plus peuplée du pays ! J’étais personnellement assez étonnée de l’apprendre car (il faut l’avouer) je n’avais pas connaissance de l’existence de ce lieu il y a encore quelques jours… Avec ses 455 000 citoyens, Genth possède donc plus d’habitants que Bruges, Liège ou même Bruxelles. Avec ses nombreux établissements scolaires, Gand est aussi la première ville étudiante en Belgique. Elle attire également les touristes (la preuve) par sa vie culturelle (notamment avec ses festivals de spectacle et de film) et par ses ruelles pavées.

Une architecture remarquable

Le centre-ville de Gand regorge de pépites architecturales. Les premières minutes passées là-bas sont dépaysantes. Aux premiers abords, elle m’a rappelée la ville de Strasbourg puis m’a plutôt évoquée des villes Scandinaves comme Copenhague (ou du moins l’idée que je m’en fais car je n’y suis encore jamais allée). Ces comparaisons viennent certainement de l’aspect tout joli tout mignon de la ville. Propre avec des bâtisses de caractères à chaque coin de rue et de l’animation.

Façade à Gand

Les façades sont belles. En y regardant de plus près, on pourrait même penser à des maisons de poupée tellement elles sont bien tenues et coquettes. Les enseignes des différents commerces et boutiques s’intègrent parfaitement aux devantures des bâtiments. Au détour d’une rue, j’ai d’ailleurs trouvé drôle de trouver des poupées Barbie en vitrine.

Une ville à taille humaine

L’atout charme de la commune, c’est qu’elle possède le plus grand piétonnier commercial de Flandre avec pas moins de 30 hectares pour vous dégourdir les pattes et découvrir la ville. Dans les rues qui ne sont pas inclues dans ce périmètre, les vélos cohabitent avec les voitures et le tram (et pas l’inverse). Je vous conseille d’ailleurs de venir à Gand en train. Non pas qu’il n’y ait aucun moyen de stationner à proximité immédiate du cœur historique (vous trouverez aisément une place dans un parking public pour la modique somme de 16€ la journée) mais comme la plupart des villes européennes, les véhicules sont de moins en moins les bienvenus en centre-ville.

Même si elle possède une grande étendue de parcours piéton, la ville de Gand peut facilement (et je vous le conseille) se visiter à pied ou à vélo si le temps le permet. Tranquillement, avec un plan dans la poche que vous aurez chipé à l’hôtel, vous pourrez flâner au bord du Lys le soir, sur les quais Graslei et Korenlei, et gambader dans les rues commerçantes durant la journée. La promenade dans le centre historique est d’ailleurs tout à fait adaptée aux personnes à mobilité réduite.

Mode écotourisme activé

A Gand, vous n’aurez d’autre choix que de vous imprégner du mode de vie écolo. Tout d’abord avec les moyens de mobilité. Je vous le disais byebye la voiture, bonjour le vélo et les cuisses musclées qui vont avec. L’aménagement du piétonnier facilite aisément les déplacements en vélo, en trottinette ou à pied.

Gand à pied, en tram ou à vélo

La limitation de l’impact environnemental passe également par l’instauration de la journée végétarienne hebdomadaire : le Jeudi Veggie. Tous les jeudis, depuis 2009, les habitants et restaurateurs sont invités à proposer un menu végétarien (sans viande ni poisson) à la carte. L’initiative s’étend également aux menus proposés par le service de restauration de la ville, aux écoles mais également bientôt aux hôpitaux. Je trouve cette action chouette quand on sait que cela pourrait réduire l’empreinte énergétique/carbone et préserver un peu plus notre planète. Un autre bon point est le fait que vous trouverez assez facilement des boutiques de quartier qui vendent leur produits bio en vrac et des restaurants qui proposent des plats végétariens. A noter que si vous passez à Gand un vendredi, vous pourrez par exemple profiter comme nous des marchés sur les places Vrijdagmarkt et Groentenmarkt qui proposent des étals de produits biologiques.

Charme et authenticité à la scandinave

Gand est une destination parfaite pour passer quelques jours en amoureux. Vous profiterez déjà largement de l’architecture et de l’histoire de la ville tout simplement en vous promenant.

Si vous voulez aller plus loin et profiter du patrimoine historique de la ville, voici les monuments que j’ai pour ma part visité. Avant cela, et si vous envisagez de faire plus de 3 visites (tous les monuments sont quasiment payants), pensez à vous renseigner pour obtenir la CityCard.

Place à Gand

De notre côté, et au vu de la météo clémente ce week-end-là, nous n’avons pas effectué beaucoup de visites et avons opté pour des balades à la cool. L’architecture des bâtiments extérieurs donne déjà pas mal à voir si on s’y attarde.

Nous avons tout de même monté au Beffroi qui est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et j’avoue avoir été un peu déçue. Pour prendre de la hauteur et observer la ville, l’entrée pour les plus de 26 ans est à 8€ par personne. Pour ce tarif vous pourrez monter étage par étage en empruntant un ascenseur et en profitant de quelques explications sur le lieu. Au dernier étage, on peut profiter d’une vue imprenable sur la ville mais lors de notre visite, il y avait beaucoup d’autres personnes qui visitaient, difficile donc d’en profiter pleinement. La descente se fait-elle via l’escalier, restez vigilant en descendant car tout le monde ne comprend pas bien le sens de visite (qui indique que l’ascenseur est prévu pour se hisser jusqu’au dernier étage et que les escaliers sont la solution pour redescendre) et les marches sont assez étroites.

Beffroi à Gand

Juste à côté du Beffroi, nous avons visité la Cathédrale Saint-Bavon (la visite est gratuite). Cette cathédrale au style romain est l’une des 3 tours emblématiques de la ville. Elle offre un décor assez atypique et recèle de richesses artistiques comme l’Agneau Mystique (pour cela consulter les horaires d’ouverture de la chapelle). Enfin, et toujours dans le même coin, vous pourrez aussi visiter l’église Saint-Nicolas.

Pour clôturer notre parcours, nous nous sommes rendus dans la fameuse Werregaren Straat dit “Graffitistraattje”. Cette ruelle se démarque vraiment des autres car les murs en sont recouverts de graff. Un conseil : allez y faire un tour en journée car ce n’est pas très bien éclairé en soirée. Vous pourrez aussi voir d’autres styles de Street Art un peu partout au centre-ville alors ouvrez bien les yeux !

 

Graf à Gand

Si nous avions eu plus de temps, je pense que nous nous serions laissés tenter par une balade en bateau sur la Lys ainsi qu’une visite du château.

Gand ou l’art de la bonne bouffe

Frites, cuberdon, waterzoi et bien sûr gaufre… Les adresses ne manquent pas pour assouvir sa gourmandise à Gand. Nous avons craqué dès notre arrivée pour un goûter dégustation frites au Frites Atelier situé place Groentenmark puis nous avons pris le rythme du gaufre matin/midi/soir : un sacré rythme à prendre ! Pour déguster les gaufres, nous avons testé plusieurs adresses dont une sur cette même place qui propose frites et cuberdons. Suite à ces différents tests, je tenais à vous avertir : pensez avec votre tête pas avec votre bidon sinon, comme moi, vous vous retrouverez à payer une gaufre chocolat-fraises 10€ ou à commander une simple gaufre alors que vous vouliez une vraie waffle belge (évidemment pourquoi faire simple quand on peut faire meilleur). Soyez attentifs !

Frites belges à Gand

Côté adresse pour le midi, nous voulions tester le plat typique : le waterzoi ! Hélas, trop d’indécisions ont fait que nous avons finalement opté pour la sécurité en déjeunant au Pain Quotidien. Si vous êtes à la recherche d’un décor sympa et de plats goûtus, allez-y les yeux fermés ! Le soir, nous avons opté pour des bars/restaurants ambiance pub qui servaient de très bonnes omelettes.

Plats mangés à Gand

J’allais l’oublier mais tout ce séjour nous avons aussi découvert de bonnes bières belges. Il existe de nombreux bars spécialisés, n’hésitez pas à vous faire conseiller pour le choix de la boisson : les belges sont de bons conseils ! Aussi, si vous souhaitez boire autre chose que des bières, testez le bar Uncle Babe’s, les cocktails y sont délicieux et c’est toujours un spectacle de voir la confection du breuvage.

A noter que les gantois savent bien vivre mais que eux et nous ne vivons pas exactement sur le même rythme. Les boutiques ferment assez tôt (18h) et les bars et restaurants servent plus tôt (11/11h30-18h/19h), ne cherchez pas trop tard un endroit pour manger sinon vous risqueriez de vous retrouver le bec dans l’eau.

Plats gantois

Gand se situe à 45 minutes de Bruges et de Bruxelles. Si vous avez quelques jours devant vous, pourquoi ne pas prolonger le week-end en visitant d’autres villes en Belgique, et rallonger un peu, en découvrant un petit bout des Pays-Bas. C’est la localisation idéale pour faire un road trip dans le Nord ! Côté logement, je ne m’attarderai finalement pas trop sur ce point. Nous avions réservé notre hôtel quelques jours avant le départ et notre choix (en réalité il n’y en avait plus) n’a pas été des plus judicieux. C’est le point noir de notre séjour. Je ne peux que vous déconseiller l’auberge de jeunesse 13 O’Clock Hostel : même plutôt bien situé, l’appartement loué était vraiment trop bruyant et sale…

Pour finir et parce que je ne peux me retenir de faire un jeu de mots : ne prenez pas de Gand, foncez ! J’ai vraiment apprécié ce week-end.  Je repars donc cette fois avec un avis plutôt positif sur la Belgique et ne peut que vous conseiller de visiter Gand !

Revenir en haut de page